Dès l'enfance et l'adolescence

 -Dès la jeunesse:

 

 

La médecine anti-âge étant une médecine préventive, il est souhaitable d'adopter le plus tôt possible une bonne hygiène de vie pour préserver son capital santé.

  • Combattre les risques d’obésité
  • Donner de bonnes habitudes alimentaires qu'il gardera toute sa vie ensuite
  • Eviter l’exposition solaire, hydrater la peau (ceci est valable pour toutes les années suivantes).


Exemple : un enfant peut parfaitement aimer boire de l'eau sans sucre, sans sirop. Il suffit de ne pas l'avoir habitué dès sa naissance à ne boire que des biberons sucrés...

 

 

-A l'adolescence:

 

  • Avoir une alimentation équilibrée et adaptée à un organisme en pleine croissance
    Veiller au surpoids qui aggrave les risques d'obésité
    Eviter le tabac, l'alcool, l'abus de soleil
    Faire du sport
    Hydrater sa peau, éviter le nettoyage agressif pour garder le film de sébum qui protège des agressions extérieures

30-40 ans



A partir de 30 ans, les sécrétions hormonales commencent à faiblir. Les conséquences se font sentir sur le poids, l'humeur et la qualité de la peau.

 

Avoir une alimentation équilibrée, variée et de qualité
Connaître son taux de DHEA, alors à son maximum, et qui servira de base de comparaison pour les années suivantes.
Bien hydrater sa peau par des mésolifts et utiliser des crèmes anti-âge recommandées par votre médecin anti-âge.
Stimuler la régénération cellulaire par des peelings aux acides de fruits (pratiqués par un médecin anti-âge)
Stimuler les cellules pour produire du nouveau collagène grâce à la photoréjuvénation par Lumière Pulsée (IPL). Plus on commence tôt et moins le temps laisse son empreinte.
Combler les petites rides qui commencent à apparaître autour des yeux et de la bouche. Comblement à l'acide hyaluronique pratiqué par un médecin anti-âge.
Pratiquer une activité sportive régulière.
Lutter contre la sédentarité, imposée par notre mode de vie actuelle, en pratiquant une marche quotidienne, monter les escaliers...

40 ans : examen général



Les bilans effectués à partir de 40 ans sont très importants car ils serviront de référence.

 

Bilan biologique complet (cholesterol, triglycérides, sucre, fer, ferritine, marqueurs de l'inflammation, état hépatique, rénal… )
En cas de tabagisme, alcool, hypertension, diabète, cholestérol, sédentarité, obésité, stress : examen cardiaque d'effort pour dépister un risque coronarien, échographie (foie, pancréas, reins, prostate) et bilan radiologique (poumons)
Pour les femmes : mammographie (tous les 2 ans), frottis vaginal (tous les ans)
Hydrater davantage la peau (elle se dessèche avec l'âge), la revitaliser par un mésolift
Consulter un médecin anti-âge si vous souhaitez réduire les rides du front, de la patte d'oie et de la glabelle (par de la toxine botulique)
Combler les rides et creux du visage, atténuer les cernes en utilisant les produits de comblement tels l'acide hyaluronique
Faire un peeling pour améliorer le grain de peau
Stimuler les cellules pour produire du nouveau collagène grâce à la photoréjuvénation par lumière pulsée(IPL). Plus on commence tôt et moins le temps laisse son empreinte.

A partir de 45 ans


A 45 ans, quelles précautions prendre :

 

La chute des sécrétions hormonales s'intensifie avec pour conséquence une baisse de la vitalité, des troubles métaboliques, un relâchement cutané...

 

Surveiller son taux de cholestérol, triglycérides et de sucre
Pratiquer un bilan nutritionnel, un statut en acides gras et doser le stress oxydant
Rechercher une prédisposition aux maladies cardio-vasculaires
Faire une coloscopie pour le dépistage de polypes (tous les 5 ans et plus selon les antécédents familiaux)
Examens clinique et biologique à la recherche d'une carence en hormones (DHEA, Hormones sexuelles...)
Pour les femmes : mammographie (tous les 2 ans), frottis vaginal (tous les ans)
Poursuivre les soins à visée esthétique car le vieillissement cutané s'accélère à la périménopause (exemples : injections d'acide hyaluronique, photoréjuvénation
Lutter contre le relâchement cutané par la photoréjuvénation, les peelings, mésolifts et skinboosters.

A partir de 50 ans:



Plusieurs examens permettront de déterminer l'âge biologique, véritable indicateur de l'état de santé global. Une prise en charge précoce des troubles pourra ainsi être instaurée.

 

Etablir un bilan hormonal (DHEA, hormones thyroïdiennes, testostérone, Prégnénolone, hormones sexuelles...)
Dosage des neurotransmetteurs (Sérotonine, Dopamine, Noradrénaline) en cas de troubles du sommeil, de l'humeur ou de la mémoire
Bilans biologiques complets (statut en acides gras, stress oxydant, bilan inflammatoire, évaluation du turn-over osseux...)
En fonction des facteurs de risque, dépister un début d'atherosclérose par un écho Doppler des artères carotides
Renforcer, si besoin est, l'organisme en anti-oxydants (vitamine C, vitamine E, vitamine B2, curcumine, acide alpha lipoïque, minéraux…)
Veiller à son alimentation pour éviter le déficit en oligo-éléments, réduire le stress oxydant,  apporter les acides gras essentiels pour le maintien, entre autres, des fonctions cognitives (mémoire, vue, ouïe…)
Pour les hommes : examen de la prostate
Pour les femmes : poursuivre l'examen régulier des seins (mammographie tous les 2 ans), ovaires et utérus (frottis vaginal). Faire si besoin une densitométrie osseuse.
Pour les 2 sexes : dépister précocément un cancer colo-rectal (test au gaïac tous les 2 ans)
Activité sportive recommandée pour le maintien de la masse musculaire et la lutte contre l'ostéoporose
Soins à visée esthétique : effacer si nécessaire les taches brunes et la couperose à la lampe Flash; Réduire les rides par la technique de comblement à l'acide hyaluronique ou la toxine botulique;

Éclaircir le teint par des peelings ;

Revitaliser et hydrater la peau par un mésolift;

Agir sur le relâchement cutané par la photoréjuvénation.

Après 60 ans:


Après 60 ans, quelles précautions prendre :

Etre plus attentif aux colon, prostate, seins, ovaires, utérus, yeux.
Faire une densitométrie osseuse pour suivre l'évolution de l'ostéoporose et instaurer un traitement si nécessaire
Surveiller le coeur et diminuer les facteurs de risque cardio-vasculaires (cholestérol, tension artérielle, athérosclérose, obésité, sédentarité, alcool, tabac...)
Faire un fond d'oeil à la recherche d'une dégénerescence maculaire liée à l'âge (DMLA), 1ère cause de cécité chez la personne de plus de 60 ans
Détecter les troubles de la mémoire
Poursuivre les soins de médecine esthétique (mésolift, comblement de rides, acide hyaluronique, peelings, photoréjuvénation par la lampe flash, toxine botulique...)

L'art et la science unis pour votre beauté.

<< Nouvelle image avec texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Janick Enjelvin