Les injections de Skinboosters

Le but de la technique est d’injecter de l’acide hyaluronique faiblement réticulé dans la peau en vue de l’hydrater en profondeur, ce qui va bio-stimuler la synthèse de collagène, défroisser,  prévenir et  lutter contre le vieillissement de la peau.

Cet acide hyaluronique peu réticulé  n’aura pas pour but de donner du volume mais bien de bio-stimuler les tissus afin les densifier.

Où injecter les Skinboosters?

Sur le visage :

  

       -L'ensemble des joues

       -Les pattes d’oie

        -Les rides jugales (rides des joues lors du sourire)

       -Les rides de la lèvre supérieure dite « code barre »

       -Les froissures du menton

 

 

 

 

Sur le corps :

 

       -La base du cou

       -Le décolleté

       -Les plis près du coude des bras

       -Les plis du poignet

        -L’abdomen autour du nombril

       -Les plis du dessus des  genoux

 

Quel est le protocole d’injections idéal?

-Sur une peau jeune une seringue répartie des deux côtés, à renouveler 1 mois plus tard, puis idéalement tous les 6 mois.

-Sur une peau mature ou très abîmée : 1 à 2 seringues puis 1 à 2 seringues un mois après. Dans l’idéal à renouveler 1 fois tous les 6 mois.

Déroulement d’une séance:

Les skinboosters doivent être injectés en profondeur dans le derme moyen à profond.

Nous utilisons deux méthodes d’injection :

– Soit avec on utilise une canule souple à bout mousse. On pénètre dans la peau selon 1 ou 2 points d’entrée par côté,  puis on dépose le skinbooster en nappage sous toute la surface concernée. Cette méthode est quasi indolore, ce d’autant plus que le produit contient un anesthésiant.

– Soit en multi-punctures : on effectue plusieurs dizaines de micro injections à l’aiguille fine dans le derme de la zone concernée.

Pourquoi injecter les Skinboosters ?

La quantité d’acide hyaluronique fabriqué par la peau diminue avec l’âge. On  fabrique de moins en moins d’acide hyaluronique au fur et à mesure des années. De plus, les radicaux libres produits dans la peau accélèrent la dégradation de cet acide hyaluronique. (exposition solaire, stress, polluants…)

Or, l’acide hyaluronique se comporte comme une éponge en captant l’eau,  ce qui permet à la peau de maintenir son hydratation optimale. Lorsque la peau se déshydrate, elle perd de sa souplesse, devient moins pulpeuse, moins élastique. Elle devient terne, sans éclat, et devient presque rugueuse.

Enfin, les rides et les ridules apparaissent. D’abord, on observe seulement des petites rides lors des expressions, puis les rides s’installent et deviennent permanentes, avec cassures du derme.

Il faut donc apporter de l’acide hyaluronique dans le derme pour maintenir le taux d’hydratation de la peau, et lui garder toutes ses qualités citées plus haut. ( à noter que l’acide hyaluronique sous forme de crème va hydrater l’épiderme seulement, ce qui est déjà positif, mais pas suffisant). 

 

Les skinboosters, qu’est-ce que c’est ?

Constitués de fines particules d’acide hyaluronique très faiblement réticulé, ces produits permettent d’hydrater en profondeur, sans pour autant modifier les traits, ni même les volumes du visage.

(alors qu’un produit non réticulé est très vite détruit par l’organisme).

La spécificité de la réticulation de certains skinboosters leur confère donc une durée d'action tout-à-fait appréciable: 6 mois environ.

Une fois injectés, ils s’intègrent aux tissus. Les fines particules d’acide hyaluronique se gonflent de l’eau présente dans le corps, la peau est réhydratée,  défroissée, lissée. La peau ainsi repulpée est aussi plus confortable, plus ferme, plus éclatante.

 

Il existe 2 types de skinboosters différents par leurs degrés de réticulation, que l’on choisira en fonction de la zone  à  traiter :

 

– Un produit peu réticulé pour le visage mais aussi le dos des mains, les bras et genoux.

– Un deuxième encore moins réticulé, pour les peaux fines, c’est à dire pour le cou et le décolleté.

 

 

L'art et la science unis pour votre beauté.

<< Nouvelle image avec texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Janick Enjelvin